Retour à la liste

Actualités

SPIE développe son expertise en bornes de recharge et vélos électriques

Short Descrption: 
L'organisation de la mobilité de demain sera complètement différente d'aujourd'hui. Grâce à la combinaison de transport privé, de transport public et de véhicules partagés, chacun pourra organiser ses déplacements de manière optimale et efficace. La branche belge du groupe international de services multitechniques SPIE vient de mettre au point un modèle de bornes de recharge faciles à utiliser et de vélos électriques. Un maillon essentiel dans le futur paysage de la mobilité.

Le modèle développé par SPIE se veut facile d'utilisation. Les vélos sont conçus de telle sorte que le moteur et les batteries se situent en-dessous, pour offrir un maximum de confort de conduite. Le vélo se recharge automatiquement lorsqu'il est connecté à la borne.

Un "niveau d'assistance" est mis à la disposition de l'utilisateur, lui permettant de choisir de fournir plus ou moins d'effort. La vitesse maximale est, pour des raisons de sécurité, limitée à 25 km/h. La batterie en lithium-ion a une autonomie de 6 à 7 heures. Il faut 4 heures pour la charger entièrement.

Tous les câbles sont dissimulés dans le cadre et le moteur et la batterie sont placés dans le boîtier situé autour de la chaîne : le vélo est ainsi protégé contre les actes de vandalisme. Un GPS intégré permet au gestionnaire de toujours voir à distance où se trouve le vélo.

Pour ce projet, SPIE a créé une coentreprise avec un fournisseur de vélos suisse, Vélobility, qui possède déjà une large expertise en matière de vélos électriques. Ces vélos révolutionnaires sont notamment utilisés à Mainz et ils feront bientôt leur apparition dans le paysage urbain belge. Le fait que le moteur se trouve directement sur l'essieu présente quelques avantages : outre la propulsion directe sur l'essieu, le centre de gravité du vélo est bas et l'ensemble est donc mieux équilibré ; cela permet également un montage compact d'autres éléments fonctionnels comme le torque sensor ou le motor controller ; cela permet également de réduire le nombre de câbles nécessaires et donc le risque de pannes.

La station a été conçue par SPIE de telle sorte que la personne souhaitant louer un vélo puisse le faire de différentes manières : avec du liquide, avec une carte de crédit ou de débit, avec un abonnement ou une carte prépayée, etc. C'est le gestionnaire qui choisira quelles facilités il propose à l'utilisateur final.

Johan Dekempe, CEO de SPIE Belgium, insiste sur l'intérêt de ce projet : "SPIE a développé ce package complet (vélos, bornes, stations) grâce à son expertise dans le domaine. SPIE fournit un maillon essentiel à la mobilité de demain. Dès septembre, nous offrirons la possibilité aux ports, villes, communes, zones industrielles, etc. d'acheter ce package. Nous mettons également notre expertise au service du projet Olympus du gouvernement flamand."

Le projet Olympus est l'une des cinq plateformes du "Proeftuin Elektrische Voertuigen", soutenu par le gouvernement flamand et la IWT (agence pour l'innovation par la science et la technologie). Différents groupes de travail s'attèlent à tester des véhicules électriques dans la vie réelle et à les implémenter en Flandre. SPIE fait partie du groupe de travail du projet Olympus, destiné à déterminer quel rôle les véhicules électriques peuvent jouer dans la chaîne de la mobilité.

Haut de page