Retour à la liste

Actualités

Belgique : SPIE aide à acheminer l’énergie éolienne produite en mer jusqu'à la terre ferme

Image: 
Short Descrption: 
Bruxelles, le 22 novembre 2017 – SPIE Belgium, filiale du groupe SPIE, leader européen indépendant des services multi-techniques dans les domaines de l’énergie et des communications, a été chargée par Elia, le gestionnaire du réseau de transport d’électricité à haute tension en Belgique, de réaliser deux postes à haute tension de 380 kV : « Van Maerlant » à Damme et « Gezelle » à Dudzele dans le cadre du programme Stevin d’Elia qui vise notamment à acheminer l’énergie produite par les parcs éoliens offshore vers l’intérieur du pays. SPIE Belgium achève actuellement la réalisation de ces postes, initiée fin 2015.

Ces chantiers s’inscrivent dans le prolongement de la réalisation et de l’installation du poste à haute tension Horta, livré par SPIE Belgium en mai 2015. « Elia est très satisfaite par la priorité que nous accordons à la sécurité et par la façon dont SPIE Belgium a géré l’installation du poste à haute tension Horta » déclare le chef de projet Maarten Lozie « Nous avons réglé de manière efficace, parfaitement transparente et proactive divers problèmes liés à la technique ou à la méthode.»

 

De nombreux défis

La livraison des deux postes à haute tension – Van Maerlant et Gezelle – est imminente, mais SPIE Belgium a fait face à plusieurs défis. La réalisation rapide (neuf mois), sûre et efficace d’une installation GIS1 a constitué un premier enjeu. « Une fois l’installation GIS terminée, environ 14 kilomètres de câbles ont été tirés jusqu’à la salle de contrôle d’Elia » explique Maarten Lozie. « Les lignes aériennes qui transportent 380 kV pénètrent dans l’installation par des portiques de 84 tonnes, hauts de 27 mètres et larges de 54 mètres ». Autres contraintes à considérer : un espace restreint et la proximité d’une conduite de gaz.

« L’exiguïté a compliqué la réalisation de l’installation GIS de 380 kV », précise Maarten Lozie. « Même s’il s’agissait d’une installation ‘compacte’, chacune nécessitait 76 gros camions. Déballage, prémontage et assemblage définitif : tout devait se faire dans le même petit espace. »

Enfin, la gestion des déchets sur le chantier était également une priorité quotidienne. Pour limiter l’impact écologique, il a été décidé de recycler les déchets au maximum. « Nous avons recyclé pas moins de 140 tonnes de bois d’emballage » ajoute Maarten Lozie.

« SPIE Belgium est le partenaire adéquat pour la réalisation de telles installations. En plus des défis déjà mentionnés, il ne faut pas oublier que la réalisation de tels postes comporte aussi certains risques. Nos collaborateurs ont dû travailler en hauteur et hisser de très lourdes charges dans ces conditions difficiles» explique Maarten Lozie. « Comme pour toutes nos réalisations, nous avons fait de la sécurité notre priorité absolue : nous avons ainsi préparé ce chantier jusque dans les moindres détails en concertation avec le coordinateur de sécurité. Nos collaborateurs se forment en permanence pour améliorer encore leurs compétences en matière de sécurité et la sécurité est profondément ancrée dans l’ADN de SPIE Belgium. »

Maarten Lozie peut à juste titre être fier de la contribution de SPIE au programme Stevin. Il s’agit en effet d’une réalisation unique, non seulement en raison de son ampleur, mais aussi parce que c’est la première fois que des postes à haute tension d’une telle puissance sont réalisés en Belgique.

Pendant toute la durée des travaux, 15 collaborateurs de SPIE Belgium étaient mobilisés sur le terrain, un nombre qui a pu monter jusqu'à 30 lors de pics d’activité.

 

1 Gas-insulated switchgear – système de tableau de distribution isolé au gaz

Haut de page